La voix des métiers : Nos conducteurs et chefs fours.

Nos conducteurs et chefs fours:

Quel est votre rôle ?

Notre rôle en tant que conducteurs fours est de transformer la ferraille en acier. Cette transformation se fait dans un habitacle que nous appellons « Le four de fusion ». C’est à l’intérieur de celui-ci qu’est fondu l’acier grâce à un arc électrique conduit par 3 éléctrodes en graphite. Cet acier est ensuite mit à nuances dans un « four poche » pour livrer un acier conforme, en température et en teneurs chimiques, au processus suivant : la coulée continue puis le Laminoir.

L’entretien avec nos équipes :

(Entretiens avec nos conducteurs fours et nos chefs fours)

Q : En quoi consiste votre métier?

R : Notre métier résulte en la faculté de faire fondre l’acier en toute sécurité et de le livrer avec la meilleure qualité possible. Pour cela, nous travaillons principalement dans des pupitres où nous pilotons les fours grâce à des commandes numériques. Nous surveillons à chaque phase de production des paramètres tels que : la température, le comportement de l’acier lorsque nous y ajoutons des alliages (Bauxite, Chaux, Sillicium…) pour maitriser la qualité de l’acier, le poids du four… Notre métier demande une attention particulière à toutes ces données. La moindre faute ou la moindre inattention peut causer un dégât très important.

Q : Quels sont les aspects les plus difficiles de votre métier ?

R : Les aspects les plus difficiles sont les enjeux qui existent, à la fois en terme de sécurité, de qualité et d’environnement. Nous devons surveiller tous ces paramètres pour des raisons de sureté des processus. Nous pilotons un four qui peut s’avérer dangereux si les paramètres ne sont pas sous haute surveillance et maitrisés. C’est un travail d’attention de tout instant. L’autre aspect le plus difficile est la coordination entre les processus. L’acier est attendu derrière pour la fabrication de nos produits et le moindre retard ou la moindre anomalie relative à la température ou la qualité de l’acier peut entraîner un arrêt de production.

Enfin, il y a une difficulté liée indirectement à notre métier, qui est plus liée à l’organisation du travail de notre entreprise en 3×8. Cette difficulté est de lier à la fois la vie privée et la vie professionnelle et de trouver un rythme de sommeil et d’activité.

Q : Quelles sont les valeurs essentielles pour votre métier?

R : Pour conduire ou superviser les fours il faut une concentration, une rigueur sans faille et une capacité d’anticipation et de réaction. Pour acquérir ces valeurs, il faut commencer par acquérir toutes les connaissances nécessaires du fonctionnement des fours et du processus. C’est l’experience et les compétences métiers qu’il faut acquérir en premier pour développer les valeurs essentielles à la bonne réussite de nos missions. Il faut donc être attentif, à l’écoute et avoir envie d’apprendre et de comprendre.

Four Fusion IS 02

Q : Qu’aimez vous dans votre métier ?

R : Toutes les fonctions intérrogées répondent ceci mais pourtant c’est vrai ; chaque journée est différente et à son lot de suprise. Notre métier est en lien direct avec notre acier, ils ont un point commun : la réactivité. Un jour tout peut très bien se dérouler et le suivant, il y a un enchaînement d’anomalies liés aux facteurs humains, techniques ou organisationnels où nous allons « courir » partout. Dans notre métier, nous avons la chance d’assister chaque jour à un spectacle extraordinnaire de l’acier en fusion. Nous connaissons cet acier, si joli à voir, mais qui peut-être très dangereux si nous ne faisons pas notre travail comme il faut. C’est une grande responsabilité que nous endossons chaque jour et qui nous donne satisfaction. Nous avons également la chance de travailler par équipes dans lesquelles règne le plus souvent l’esprit familial et bienveillant. Nous passons 8h00 avec nos collègues, il est donc primordial d’instaurer une cohésion forte et à toute épreuve.

« En tant que chef de four, mon deuxième but, au-delà de mon travail, est de rendre mon équipe heureuse. Qu’elle passe de bonnes journées sans trop de difficultés et en toute sécurité ».

Q : Pourquoi avoir choisi ce métier ?

R : Certain d’entres nous sont arrivés à ce poste par hasard, d’autres par vocation pour faire comme le papa ou l’oncle. Mais ce qui est certain c’est que ce métier requiert des compétences et des connaissances techniques qui ne s’acquièrent qu’à force de perseverance et d’envie. On ne naît pas conducteur four, c’est un métier qui s’apprend au fil des années. La formation au poste de conducteur four ne se fait pas en quelques mois. Si nous exercons aujourd’hui ce métier c’est parce que nous l’avons voulu et que nous en avons été capables. C’est un métier à responsabilités fortes, c’est ce qui nous plait.

conducteurs four Alpa

Q : Pourquoi avoir choisi le site pour lequel vous travaillez ?

R : Nos sites industriels sont des sites historiques dans lesquels, la plus part des gens, connaissaient un frère, un cousin, un ami. Sites véritablement fédérateurs dans des villes voir des villages implantés, où tout le monde se connaissait. Il s’agit là d’une vraie culture familiale. De plus, dans notre groupe, nous sommes récompensés pour nos efforts et notre implication. On ne le voit pas toujours parce que l’on cherche tous à obtenir le meilleur et toujours plus, mais nous avons quand même un cadre de travail qui nous accompagne, tant dans la formation que dans les possibilités d’évolution. Il y a un réel engagement et une réelle passion de nos métiers.

Q : Que pourriez vous dire à un jeune sorti d’école ?

R : En se donnant les moyens, nous arrivons tous à réaliser de grandes choses. Il faut se former et être à l’écoute des expériences qui nous entourent et ne pas fermer la porte aux opportunités éventuelles. Soyez rigoureux, vigilants et respectez toujours les personnes et les métiers qui vous entourent. Travailler c’est avoir le respect de la vie et de tous les métiers quelque soit leur niveau de compétences et de connaissances.

Four fusion IS

Notre métier est riche et pourtant encore bien méconnu des nouvelles générations. Alors soyez curieux et rendez-nous visite. Nous vous montrerons avec plaisir et fierté ce que nous faisons.

« On nous offre la chance d’être polyvalents, conduire un four électrique est une tâche gratifiante d’une certaine manière car nous sommes au cœur même du métier de la sidérurgie ».

Le groupe Riva emploi environ 46 opérateurs, conducteurs et chefs de fours sur l’ensemble de ses sites.

Ces métiers sont à la base de notre activité car sans acier nous ne pourrions pas fabriquer nos produits et nous imposer sur les marchés européens.

Le métier de conducteur et de chef four se résume par la capacité à transformer de la ferraille en acier et d’être ainsi au cœur d’une problématique qui nous concerne tous : celle de l’environnement et de sa préservation.

N’oublions pas que nos métiers permettent de recycler chaque jour des tonnes de ferrailles usagées pour leur donner une seconde vie.

Un grand merci à nos équipes pour avoir répondu à ces questions et nous avoir immergés au cœur de leurs métiers.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s